En 2016, télé ne rime pas encore avec métissée

Miroir de certaines inégalités, la télévision est sommée de représenter la France dans sa diversité. Pour s’assurer qu’elle s’acquitte de cette mission, le Conseil supérieur de l’audiovisuel veille au grain.

par Thomas Deszpot
3 min
Un homme filme avec une caméra de télévision.
(Illustration CC BY-SA Eva Rinaldi)

cta_article_articleouvert

Passé par Canal + et France Bleu, Harry Roselmack a rejoint TF1 en 2006. Il est au passage devenu le premier journaliste noir à présenter le journal télévisé sur « la Une ». Un choix symbolique pour celle qui reste aujourd’hui la première chaîne télévisée d’Europe. Trois ans plus tard, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) mettait en place un baromètre de la diversité, chargé de l’évaluer sur les antennes et d’en assurer la promotion. Des missions chapeautées au quotidien par Mémona Hintermann, membre du CSA depuis 2013. Son but : une télévision aux couleurs de la France, dans toute sa pluralité.

Harry Roselmack a rejoint TF1 en 2006. N’est-ce pas inquiétant de voir la diversité s’exprimer si tardivement sur la première chaîne de France ?

L’arrivée d’Harry Roselmack n’est pas si importante que ça : ce qui compte, c’est le mouvement de fond. Il ne suffit pas d’avoir trois personnes en haut de l’affiche, ça ne fait pas un film !

Pour résister au flux d’actu, rejoignez L’imprévu !

— Journaliste

J’ai commencé à lire sur des boîtes de céréales, à écrire sur les pages à gros carreaux d’un cahier mal tenu. Une fois les mots apprivoisés, j’ai voulu les partager : quelques années plus tard, ils sont devenus mon métier.

La Fabrique de l'info

Assez peu client des journaux télévisés, il m’arrive pourtant d’en regarder de temps à autres. Je suis souvent frappé par la présence des mêmes visages, année après année, des visages blancs, dans leur immense majorité. J’ai souhaité savoir comment agir pour que la télévision parvienne à enfin refléter la société et ceux qui la composent.

Parcourez les sujets oubliés des médias, promenez-vous sur L'Imprévu !